dimanche 16 novembre 2014

L'Hôte Aulne....


J'y reviens toujours. Depuis si longtemps. Ce nocturne de Chopin s'engouffre chaque année au cœur de ma mélancolie saisonnière. Il m'annonce sa visite annuelle lorsque les feuillages rougissent et que la pluie ruisselle, alanguie, sur les carreaux des fenêtres. Délicat, sentimental et pondéré, il m'accompagne les jours de bruine et les nuits de lune.
Contemplative, je l'accueille et m'enivre de son ineffable beauté avant son prochain départ, d'ores et déjà  annoncé...

Et s'il était un parfum? Bois et musc de Serge Lutens. 

vendredi 8 août 2014

Velvet Orchid, Tom Ford

Ce jour-là, c'était comme si  mon odorat se réconciliait enfin avec le mot "Envie".

Un pays étranger, une ruelle bondée de monde, une parfumerie. J'entre, je musarde, et découvre enfin l'élégant flacon et sa couleur qui relève de l'obscurité, un violet nocturne. Il s'agit de Velvet Orchid, la toute dernière création des parfums Tom Ford. J'ai toujours été sensible aux parfums de cette marque, seuls les prix (exorbitants) des flacons m'ont dissuadée de franchir le(s) pas. Nonobstant, la ligne plus abordable de ses parfums (tels que Black Orchid, Violet Blond, White Patchouli) n'est pas en reste sur le plan de la qualité olfactive. Les parfums Tom Ford ont du mordant, du chien, de la gueule! C'est du lourd. Pas de controverse à ce sujet.
J'ai trouvé en Velvet Orchid,  la parfaite synthèse de tout ce que j'apprécie dans un parfum. Un fleuri-oriental moderne, suave, hyper équilibré, et fichtrement sexy! Oui-oui! C'est dit! "Moi, si j'étais un homme", je ne résisterais pas à l'envie de humer ces notes à longueur de temps! (Fût-ce sur la grimaçante et convulsive Miley Cyrus...C'est dire!!!...Ciel...)
Quand j'écris "sexy", j'aimerais que vous fassiez abstraction de ce concept galvaudé à l'extrême, bling-bling, siliconé, et sans âme. Ce Velvet Orchid, c'est de l'affriolant oui, mais ultra-féminin, feutré, mystérieux. Un parfum en stilettos certes, mais qui nous fait l'économie de toute forme de vulgarité et de toutes ces notes trop fruitées, trop solaires, trop sucrées. L'adverbe "trop" n'a pas sa place dans la conception de ce jus dont la force réside dans le bel équilibre. Aucune note ne prend le dessus. C'est un parfait "fondu enchainé"  qui se déploie dès le premier instant et jusqu'à ce que ses dernières notes ne s'essoufflent.

Son sillage et sa projection sont très honorables. La tenue est bonne aussi, 5 heures en moyenne.

La suite? Après l'avoir essayé et reniflé sur mon avant-bras, toute une après-midi durant; j'ai repris le chemin de ce pays étranger, de la ruelle bondée de monde, de la parfumerie, et j'en suis ressortie avec un flacon de Velvet Orchid.

Enfin, voici les notes coupables de mon étourdissement et de mon admiration inconditionnelle: elles parlent d'elles-mêmes. Inutile d'entrer dans des descriptions hasardeuses.

En tête: Bergamote, mandarine, absolu succan (extrait de rhum purifié) et miel
Au Coeur: Un accord de ce qui représenterait une orchidée noire (signature TomFordienne)  mêlé à des notes d'orchidée velours, avec de l'huile de rose de Turquie, de jasmin et de nouveaux accords d'orchidées pourpres qui poussent dans le sud de la côte brésilienne. S'y joignent aussi des notes florales de fleurs d'oranger, d' absolu de rose, de narcisse, de jacinthe et d'heliotrope.
Dans le fond: Baume du Pérou, myrrhe, labdanum, santal, cuir doux, et vanille.

Voilà-voilà... ^^

-Disponible en France, à partir de fin août 2014-

mercredi 30 juillet 2014

TAG, blogueurs parfums.



Ton premier souvenir parfumé?  : Une eau de cologne légèrement chyprée que portait ma grand-mère. 

Quel était ton premier achat de parfum? : Mandarine, d'Yves Rocher, à 11 ans. 

Quel était ton premier achat parfum de niche? : Jasmin de Nuit, The Different Company 

Ton premier achat parfum à l'aveugle? : Désolée, je n 'achète jamais de parfum sans y avoir mis le nez au moins trois fois. 

Ton meilleur achat parfum à l'aveugle? : Celui que je n'ai jamais fait! 

Ton pire achat parfum à l'aveugle? : ...Hein?...Quoi? 

Quelles sont tes notes préférées dans les parfums? : Le do, le ré, le mi, en majeur ou en mineur, mais aussi la fleur d'oranger, la violette, le jasmin, la vanille, le baume du Pérou, le patchouli, l'opopanax... 

Quelle est ta maison de parfums préférée? : Tom Ford, Mugler, Chanel, Parfumerie Générale, L'Artisan Parfumeur. 

Quel parfum te décrit le mieux? : Ceux que je porte le plus souvent.

Quel est ton parfum préféré? : Velvet Orchid Tom Ford/ Alien Thierry Mugler/ Coco Chanel/ Louanges Profanes PG 


Quelles sont tes objectifs en matière de parfums? : J'en ai de moins en  moins...J'ai trouvé ceux que j'aime.



A votre tour, sur vos blogs, ici, ou ailleurs.

lundi 26 mai 2014

Les parfums et le perfide coup de vieux!



Avertissement : Sujet d'une futilité déconcertante, mais bon...

Il y a le Temps qui, naturellement, s'inscrit sur nos visages, et qui parfois saupoudre nos phanères, d'une blancheur tenace. Certes, ce ne sont là que quelques ordinaires manifestations de l'âge, accueillies avec plus ou moins de philosophie, en fonction de notre état d'esprit. A ce titre et en ce qui me concerne, je crois pouvoir affirmer avoir pris "un p'tit coup de vieux"! Bim! En pleine poire! Les parfums, ces polissons, me l'ont aimablement fait comprendre. Je m'explique:
 Si j'apprécie toujours hautement ces chefs-d'oeuvre de la parfumerie sur autrui ou à même le flacon, je ne peux plus sentir (piffer) les vieux classiques sur moi! Shalimar, L'Heure Bleue, Mitsouko et Vol de Nuit, me font depuis deux ans, l'effet d'un casque mal ajusté et me donnent l'impression de porter un fardeau! Tout a commencé avec ma passion inopinée mais ô combien avérée pour Alien de Thierry Mugler. Un parfum somme toute "récent", au sillage plutôt "jeune" et à l'allure contemporaine. (Attention, mon propos ne relève en rien du débat: "parfums pour jeunes" vs "parfums pour vieux"; mon opinion à ce sujet étant établie: "Chacun porte ce qui lui plait!").  
 Et pour enfoncer le clou plus encore, me voici depuis peu, happée dans le tourbillon d'une attirance assumée pour Coco Mademoiselle!... "Mademoiselle"... "Mademoiselle"...! Imaginez! :-) (Mais, de grâce, effacez ce petit rictus narquois de votre visage...)

 J'ai bien tenté de me glisser dans mes "antiquités". Senteurs surannées.  Rien à faire! Je ne peux plus! En tout cas pour l'heure, (et cette "heure" dure depuis près de 700 jours).  Curieux. Jeune,  je ne portais que d'illustres parfums qualifiés de "matures" .  A 45 ans, l'espièglerie me gagne de plus belle, et je me complais dans des senteurs visant les "jeun's" ! Oh l'éloquence de ce paradoxe! Oui, l'équation est posée, résolue; la messe est dite! J'ai bel et bien pris un coup de vieux!...Champagne?!

Et vous, quelles sont vos expériences à ce sujet? N'hésitez pas à m'en faire part ici même! Les parfums, la musique, vos goûts vestimentaires, culturels, sont-ils des indicateurs de " p'tits coup de vieux"?  Je serais heureuse de vous lire. ;-)